Ya des gens qui vous marquent, Sonia en est une.

C’est l’histoire d’une fille solide, différente, exubérante qui a vécu une autre année troublante en 2017 lorsqu’elle a perdu son garcon de 17 ans d’un accident d’auto à Chicoutimi.  Presque tout le monde en a eu vent avec sa capacité de rebondir de cette épreuve en moussant le don d’organe en sauvant la vie de 6 autres personnes.  Depuis ce jour, elle combat pour être heureuse mais apprends à vivre avec une immense tristesse.  Elle sourit tous les jours. Simplement. Même si son cœur pleure encore.

Pourquoi j’écris sur elle aujourd’hui car je trouvais qu’il est bon de se souvenir que le gazon est rarement plus vert chez les autres.  Sonia a eu une vie remplie de hauts et de bas.  Elle ne s’en cache pas.  Elle a roulé des années en belle Acura habillée de Prada.  Aujourd’hui, même si elle aime encore être bien mise, on voit dans ses yeux et dans ces mots que le matériel est devenu un accessoire et un ralentissement vers la simplicité et l’essentiel.  Le matériel nuit à la légèreté et à la liberté. 

Les médias sociaux souvent distorsionnent la réalité qu’on vit.  On juge facilement.  On embellit.  On critique.  On se compte des histoires.  Les photos, les vidéos, les ‘posts’ toujours plus hallucinants pour attirer les regards, les vues.  Avoir plus de LIKES.  Ces gens nous dérangent.  Pourquoi ? Car cela brasse nos valeurs et nos défauts… En plus les internets amplifient les messages, si tu as un EGO fort, il y a de grosse chance que cela t’affecte plus qu’un autre.  L’orgueil force les gens a tout rapporter à soi, faire semblant.  Jouer une game.  Quand on vit des épreuves les masques tombent.  Les chemins se séparent. Les vrais restent.   Le travail le plus dur d’une vie est le travail qu’on fait sur soi.  Si tu n’aimes pas quelque chose de ta vie.  Change-le.  Cesse d’être victime.  Soit heureux.  Souris.

Faut s’occuper continuellement de notre jardin car on ne peut éviter de l’exposer au grand vent qui passe quand il décide de passer ou tout dévaster.  On n’a pas le contrôle des éléments et on doit faire avec.   Pour qu’un jardin produise des racines solides et donner des bons légumes ça prend de la pluie (larmes) et du soleil (joie). 

On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.  Arrêtons de survoler nos vies et investissons dans notre bien-être, vous en recevrez les fruits x 1000. 

 Bravo aux guerriers, guerrières qui continuent avec le sourire vous m’inspirez

Namasté

One thought on “Ya des gens qui vous marquent, Sonia en est une.

  1. Oui, effectivement, savoir s’occuper de son « jardin », l’entretenir avec toute l’attention qu’il mérite et le maximum d’amour, car ce « jardin » peut arrêter de pousser « sans crier gare »….
    Voilà, vous le savez tous, la vie… est si fragile….

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.