Mois d’octobre… sensiblisation pour le cancer du sein; deux choses que j’ai appris.

Je ne savais pas quoi écrire pour le mois d’octobre et ce matin en écoutant la Télé, j’entendais qu’il y avait même 1/1000 homme qui pouvait avoir le cancer du sein.  Abasourdie avec mon café, j’ai réfléchi a ”maudine” de maladie.  Au mois d’août dernier, j’ai perdu une amie toute jeune du cancer du sein. Après seulement quelques mois de dure bataille, elle a perdu son ultime combat mais elle nous a enseigné plusieurs leçons de vie. Avec douceur et résilience, elle est restée positive devant l’adversité ce qui nous permet de nous aider à passer au travers des échecs et l’inacceptable séparation.  Je retiens deux choses de cet évènement dramatique : rester positif aide à passer au travers des épreuves accompagné de nos proches et l’importance d’être conscient de ce qui est le plus précieux et qui ne s’achète pas; la santé.

Primo : rester positif et bien entouré
Regardez autour de vous, les gens positifs comment ils ont l’air plus heureux, moins stressés, moins à la course et acceptent mieux les changements et/ou imprévus. Quand on a vécu une épreuve douloureuse malheureusement c’est là que le métier entre. On pas le choix, on décide de ne pas s’enfoncer et on doit changer d’attitude.  Après on peut comprendre et mieux voir comment la vie est bien faite et que chaque chose n’arrive jamais pour rien mais pour toujours pour du meilleur. J’ai remarqué souvent que lorsque je forçais les choses ou projets, rien n’avançait comme MOI je voulais ou s’était toujours plus compliqué de vouloir garder le contrôle ou dire ce que j’avais à dire. En lâchant prise contre le destin, on est moins stressée assurément.  On accepte ce qui doit arriver et on garde confiance qu’on apprendra quelque chose de cet évènement. Les discours de victime ou de négativisme me purgent de plus en plus en vieillissant. Quand tu restes trop dans le passé à ressasser souvent les mêmes blocages, on ne change pas le futur et on reste malheureux et seul.  Les gens s’éloignent de plus en plus et on comprends a ce moment pourquoi on devient plus proche des inconnus que de notre propre famille. Être bien entouré de personnes authentiques aide beaucoup. De là l’importance de mieux filtrer son entourage. Si on veut que ça change et bien faut passer à l’action. Une petite action à la fois. Pas besoin de tout changer tout en même temps, une chose à la fois. Faites-vous un X sur la main pour vous faire penser de rester positif, vous entrerez dans la spirale du positif attire le positif !++++++ Forcez-vous d’être positif même si votre auto ne démarre pas, vous n’avez pas la note que vous auriez souhaité, vous venez de perdre un contrat ou simplement que la température n’y est pas !

Secondo : Prioriser sa santé
J’ai passé le mois d’août avec une dermatite mal diagnostiquée (herbe a puce en passant c’est l’enfer) et je peux vous dire que ma peau m’a manqué ! J’ai pris conscience de l’importance de cet organe. Je me sentais fragile en perte de moyen surtout pour mon nouveau métier. Malheureusement on oublie qu’il faut apprécier sa santé, on s’en aperçoit seulement quand on la perd ou lorsque quelqu’un de proche la perd. On ne prend pas conscience de son importance et que c’est la première chose qu’on doit prioriser.  On nait avec et on finit avec.  Désolée pour les cœurs sensibles.  oups c’est vrai, certains ont les moyens $$ pour changer des choses mais ce n’est pas le sujet présent.  Mais il reste qu’en vieillissant, tout s’enchaine. On a mal à un poignet et la douleur se déplace au bicep ensuite à l’épaule ensuite ça monte au cou et pour finir on ne comprend pas pourquoi on a mal à la tête. Quoi faire pour y penser et s’en préoccuper? En débutant par mieux s’alimenter, bouger plus, se détente, respirer et s’écouter.  Prenez soin de vous comme de votre meilleur ami.  Une douleur persistante cache souvent autre chose. On compense souvent dans sa posture, en se croisant les jambes ou avoir les épaules toujours vers le haut. Soyons honnêtes, est-ce qu’on est son meilleur ami? Est-ce qu’on écoute la douleur quand on court, on dort ou on mange?  J’étais déjà vendu mais j’ai de plus en plus intégré les aliments et suppléments bio.  Je peux vous dire que cela aide beaucoup a la guérison.  Moins de pesticides, insecticides, moins de chimique, moins de transformation.  Deplus, on respecte plus la terre, les animaux et notre corps, une solution gagnante a tout coup.

Pour terminer, je fais un retour sur la sensibilisation du cancer du sein. J’ai vu à l’hôpital dernièrement sur le mur cette affiche que j’ai pris en photo. Faites votre dépistage en faisant l’examen de vos seins régulièrement au PIRE demander à votre partenaire, il se fera un plaisir de le faire!

Bon mois d’octobre, il reste déjà 3 mois pour 2017. Aviez-vous des vœux pieux qui n’ont pas été réalisés? Faites votre virage 180, un petit changement à la fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.