Vive les hormones

A toi ma fille, ma belle fille, ma fausse fille et pour toutes nos filles

 

Vive les hormones dans le plafond !

Je prends le temps aujourd’hui pour te partager l’importance de reconnaître son cycle féminin sacré car tu as la chance de le vivre.  Ben oui.  Trop longtemps, on rabaisse, on cache, on minimise l’importance du système endocriniens, ore on connait les fameuses hormones reliées aux menstruations mais ceci est qu’une partie du cycle de la vie de femme.  Quand la ménoPAUSE te fesse dans la face… OUF que tu constates comment c’était important de vivre chaque étape.  Voici comment j’ai ressenti mes cycles mensuels en les comparant à des saisons.

Aujourd’hui avec le recul et la sagesse, j’aimerais tant te dire ma fille ce que j’aurais voulu savoir ou mieux comprendre avant… mais la sagesse s’acquiert avec l’expérience.   Comme on comprend souvent l’importance de quelque chose que lorsqu’on la perd.   Toute ma vie les hormones ont eu le dos large et je souhaite souligner qu’il faut honorer chaque cycle où tes hormones te feront vivre des expériences humaines extraordinaires.

Le fameux premier jour où la visite est arrivée dans mes pantalons.  Quel gâchis dans mes beaux ”pant” blanc en 5 ième année à St-Joseph.  Même si j’avais été coaché sur cette visite impromptue, j’avais seulement une seule indication « faire attention car je pouvais tomber enceinte ».  OUF j’osais même pas regarder un garçon de peur d’avoir un bébé !  Ces visites mensuelles étaient sur camouflées car on avait tellement peur que quelqu’un voit nos serviettes hygiéniques bien épaisses cachées dans le fond de notre sac à dos ou dans le fond de nos culottes.  Plus de piscine pour la période d’éducation physique ou l’été à 30 degrés, c’était quasi une maladie.   Hello, welcome les poils noirs, les boutons partout dans la face, le mal de ventre, les seins qui piquent, les courbes, les sauts humeurs se sont aussi jointes sans avoir invitées.  On riait de nous quand on levait le ton en disant « voyons té tu menstrue ».  Inutile de dire que je venais plus enragée quand je me faisais fermer la bouche quand j’essayais de m’affirmer ou prendre ma place en étant différente des autres avec mes opinions et je ne comprenais pas ce qui se passait trop dans moi.  On dira que dans le temps la communication de ces choses-là était un peu secrète et moins évoluée.  Aujourd’hui, ma fille je te prendrais dans les bras, je te dirais c’est normal, je danserai avec toi car tu es bénie du pouvoir de procréer certes car avoir la possibilité de créer de la magie et fabriquer un humain grâce à ces belles hormones, c’est quand même un miracle que beaucoup de femmes pairaient cher pour avoir un enfant.  Tu devras apprendre à reconnaitre ta puissante lumière chaque semaine ou mois de tes cycles.  Comme les marées, tu vivras des hauts et des bas mais sache que tout bouge, rien n’est permanent, tout passe.  Elles te feront chavirer, peut être pleurer, rire, danser comme une vraie guerrière.  Je te souhaiterais de la douceur pour les moments qui seront plus tofff mais normaux.  Les journaux intimes te seront vraiment un outil pour faire des libérations d’écritures spontanées et mieux te comprendre.

Comme au printemps, tu auras des semaines avec des moments de gloires, de rêve possible, des projets vivifiants, peut être voyager au tour du monde car toutes les découvertes seront permises.  Tu carburas au soleil, à l’action, prête à tout.  C’est dans ces périodes qu’il sera le moment d’avancer tes priorités car les hormones te soutiendront.  Tu te sentiras une guerrière.  Capable de tout.  Même aventurière.  Tout est beau, tout fleuri, les graines pousseront comme un jardin que tu auras arrosé.  Tu auras une semaine à chaque mois ou tu ressentiras cette montée d’adrénaline, cette dopamine qui te fera traverser des montagnes.

Il y aura aussi des moments comme à l’automne où tu voudras être seule, isolée et voir personne.  Sache aussi que ça sera normal.  On a besoin de moments d’ajustements et de retour vers soi.  Profite de ces périodes pour réfléchir à tes réels besoins, te faire du bien, te ralentir, sortir de la course de la performance, te reconnaître et te faire masser.  Tout est temporaire.  Ne prends pas de décision trop hâtive et car rappelle-toi que tout est temporaire.  Est-ce que je te l’ai déjà dit : tout est temporaire.  Faut accepter d’avoir des journées plus difficiles ou des semaines plus toff.  Donne-toi la permission de ralentir, de te détendre de prendre soin de toi, de ton corps, de ta tête et de tes émotions.  Ne cherche pas trop ton estime de toi dans le regard des autres, regarde tes forces intérieures.  Tu as les tiennes à toi.  Tu es magnifique.  Tu as des dons. Tout va trop vite aujourd’hui et avec les réseaux sociaux, on ne distingue plus ce qui est vrai ou faux, on perd parfois notre route et le sens de notre existence.  C’est aussi normal, vive les hormones. Ne perds pas espoir, active ton génie pour que ta mission te parvienne et qui te permettra de te distinguer des autres.

Il y aura aussi des saisons où tu sentiras le besoin de te questionner sur la fécondité.  Avoir ou pas des enfants, peut-être même que tu auras pensé à choisir aussi ton orientation, tout est parfait.  Tout est normal.  Les réponses viendront de ton intérieure.  Est-ce lourd ou léger quand tu te poses des questions?  Reconnaître les sensations corporelles c’est une invitation à prendre soin de soi.  Écouter les petits papillons dans ton ventre, souvent ils seront messagers pour prendre tes décisions.  Il y a des décisions qu’on ressent viscéralement ou intuitivement.  Fais toi confiance.  Faire des enfants, c’est un don de soi.  Ce n’est pas obligatoire.  Ne te mets pas de pression.  N’écoute pas toutes les phrases déjà faites : coudon à quand les enfants?, t’as-tu un chum? comme si pour être heureux fallait être en couple avec une personne.  Soit heureuse avec toi avant tout.

Il y aura des saisons chaudes d’été aussi avec de l’excitation, de la légèreté, de la vibration qui allumera ton désir.  Se baigner nue, partir en sac à dos, faire du « parking », les interdits t’allumeront.  Ça aussi c’est la plus belle partie des hormones.  Écoute ton ressenti, assume-les, honore ton corps, ta féminité car le jour où ta libido disparaîtra … elle te manquera.  Si tu sens les chaleurs dans le ventre ou des images dans ta tête, c’est normal, c’est bon, c’est sain.  Vis ces périodes en bienveillance et respect.  Car si tu ne te respectes pas, personne ne te respectera.  Peut-être que tu vivras des passions chaudes, le besoin cosmique de faire qu’UN avec un autre, quelle sensation magnifique de vivre l’amour et le souffle court.  J’ose aujourd’hui car ça aussi ça joue sur tes hormones.  Vis en sécurité tes belles années folles, libertines, sensitives comme un cadeau.  Savais-tu que beaucoup de femmes en ont pas du tout?

La libido est un volet important dans la vie d’une femme car on en parle pas vraiment.  Découvrir son corps c’est pas trop expliquer à l’école.  Par contre du côté des garçons sans dire que c’est général, certains hommes ont grandi avec des films pornos qui déforment la réalité et j’aimerais que tu sois vigilante.  Tu devras allumer tes antennes et ton intuition, si tu ressens de la pression extérieure.  Les hommes aussi ont des hormones fortes.  Tiens-toi debout, fais toi respecter, si tu ne le feels pas.   Le sexe, l’amour,  c’est simplement de sentir que ce n’est pas juste pour ton corps.  Tu mérites une personne qui t’écouteras, te supporteras, t’encourageras, te comprendras quand tu ne te comprendras même pas !

Et un jour, tu arriveras comme dans la transition de l’hiver.  Un peu de noirceur. Baisse de lumière. Le cycle de la pause.. pré ou directe.  Ménopause.  Elle frappera ou pas.  Tu sueras ou pas. Tu changeras d’humour ou pas.  Tu chercheras ta libido et les années de peace and love et de vanlife.  Tu plisseras ou pas. Ton corps ralentira, s’assèchera ou pas.  Tu engraisseras ou pas.  Tu dormiras ou pas. Tu digèreras plus ou pas, la fatigue te visitera.  Chacune a ses symptômes personnels, mais être à l’écoute de soi, aide à mieux se comprendre et tes réels besoins.  Tu n’auras plus tes règles ENFIN mais tu prendras conscience comme moi du rôle important de tes fluctuations hormonales qui t’aidaient à passer les saisons de la vie.

Aujourd’hui plus que jamais ; sport tu feras, eau tu boiras, Café tu diminueras, Vino tu ralentiras, tu yogateras et tu méditeras ou pas, tu t’entouras de personnes authentiques et vraies.  Tu allégeras ta vie.  Tu profiteras de chaque bouffée de chaleur pour respirer profondément et de les déguster comme une récompense.  Ensuite la roue recommencera car tu auras peut-être un enfant et je deviendrais une grand-maman..

Chacune a son propre cycle que ce soit comme les saisons, les éléments de la nature ou le cycle lunaire, trouve-le tiens.  Comme on fabrique son propre bonheur qui vient de l’intérieur, apprends à laisser monter les messages que ce soit par les émotions, les sensations, le corps ou la respiration.  Chaque cycle est important.  Chaque tranche de vie demande d’en profiter pleinement.

Pura Vida

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *