Parlons Émotions 101

//Axe sur le cœur (nos émotions) et le corps

 

C’est seulement depuis les dernières années de mon virage 180 que je suis plus à l’écoute de mes émotions.  Longtemps j’ai entendu : tout ce qui ne s’exprime ; s’imprime.  Maintenant je comprends que les émotions et le corps sont liés.  On a pas été élevé en majorité à exprimer nos émotions et vous savez comme moi qu’un moment donné faut que ca sorte.. et souvent tout croche.

Dans ma formation en méditation, j’ai travaillé à ressentir mes émotions sans les faire taire ou les détourner… Simplement les accueillir sans les juger.  Souvent quand je les laissais vivre, je ressentais une réelle harmonie intérieure, comme si je me permettais de mieux m’écouter.

Oui j’avoue, se laisser aller, accepter ce qui monte et pas toujours jojo.  On souhaite aller bien sans aller à l’intérieur de nous.  Personne ne nous explique comment on fonctionne ces choses, si on n’étudie pas dans le domaine.  On cherche des remèdes miracles avec des pilules de rêve, des «quickfix ».  Plusieurs d’entre nous prennent des antidépresseurs, le médicament en haut de la liste chez les assureurs car on gère mal nos ressentis, on ne comprends pas le langage de notre corps.

On a bien peur de nos fameuses émotions négatives comme la peur, la colère, la frustration, tristesse.. mais quelle joie de les ressentir entièrement sans rien faire, ni dire.  Ëtre en santé émotionnellement c’est avoir le droit d’être triste, anxieux, en colère … Accepter ce qui monte, facilite beaucoup la gestion des émotions.  On les comprend mieux quand on réussi à les nommer.  Nos émotions sont nos professeurs.  Elles nous montrent le chemin à emprunter en cognant à notre porte pour nous faire réfléchir et nous parler.

Mais au fait, c’est quoi, au juste, une émotion ? On pense parfois qu’une émotion est uniquement dans notre tête, car elle est le résultat d’une situation que l’on est en train de vivre ou que l’on a vécu.

Pourtant, une émotion est avant tout quelque chose de physique. C’est une vibration dans notre corps, un changement reconnaissable dans sa subtile chimie. Si tu veux réussir ton exercice pour ressentir tes émotions, il te faut être réellement consciente de cet aspect physique.

Si on peut avoir l’impression que l’émotion est dans notre tête, c’est parce qu’elle est une réaction directe à nos pensées. Mais la majorité du temps, on la ressent entre la mâchoire et le ventre.  Avez-vous déjà remarqué cette constellation de symptômes physiques?

  • Colère avec la mâchoire serrée
  • Peine comme un coup de couteau au cœur
  • Tristesse comme une lourdeur et difficulté à respirer
  • Nœud dans la gorge
  • Brûlure d’estomac avec l’inquiétude
  • Démangeaison qui gratte ou irrite la peau
  • Rythme cardiaque qui s’emballe
  • Manquer d’air dans les poumons, respiration saccadée
  • On se sent paralysé par la peur
  • Sentir ses mains moites
  • Bourdonne dans mes oreilles
  • Des papillons dans le ventre
  • Frisson dans l’estomac ou qui parcourt le corps
  • Se sentir léger comme une plume
  • Sentir le feu sur nos joues
  • Humidité dans nos yeux

Quand vous ressentez une sensation, diriger vous vers l’endroit où ça se passe corporellement.  Prenez le temps de prendre le pouls, ne vous jugez pas, rester observateur.  Rapprochez-vous de près de cette émotion.  Elle est dans quel registre?  À chacun sa version : une émotion est avant tout une expérience personnelle et la traduction unique de notre pensée.

Trouver le terme précis pour comprendre la nuance qu’elle porte en elle.  Parfait si les mots ne viennent pas, laisser encore être ce qui doit être sans se juger.  Trouve ou pas, prenez du recul et laisser lui l’espace pour ressortir à l’extérieur.  Ne luttez pas car plus vous résistez, plus l’émotion prends de la place.  Peut être aurez vous des explications dans les heures suivantes.  Se plonger pleinement dans son émotion, c’est aussi respecter sa durée. Une émotion est toujours passagère. En fonction de son intensité, elle dure quelques secondes, quelques minutes, quelques dizaines de minutes tout au plus. Mais elle passe systématiquement.

Ce qui entretien l’émotion, se sont les pensées en boucle. Lorsque l’on ressasse des pensées, on génère continuellement la même émotion, qui ne parvient pas à nous quitter. On a l’impression qu’il s’agit d’une émotion durable, mais c’est en réalité seulement une émotion qu’on nourrit continuellement. Ou alors, si l’émotion persiste, c’est parce l’on y résiste et que l’on refuse d’y céder totalement.

En résumé, pour ressentir nos émotions, il faut :

  • Accepter aussi bien les émotions négatives que les émotions positives
  • Comprendre qu’il s’agit d’un changement physique perceptible
  • Avoir conscience des différentes stratégies d’évitement de ses émotions
  • Accueillir chaque émotion en l’observant et en la décrivant
  • Nommer l’émotion le plus précisément possible

Si vous vous sentez toujours envahi, consulter un psy pour vous faire accompagner.   C’est pas pour les fous comme on dit.  Le corps emmagasine ce qui ne sort pas alors Bonjour les raideurs et douleurs, elles seront plus difficiles à traiter.

Vous voyez comment tout est lié !

 

Pura Vida

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *