Passer le couloir du changement… la clé

Ça t’es déjà arriver d’avoir l’impression que tu es dans un tunnel qui brasse tout dans ta vie quand tu décides de changer de cap? Les prises de décisions drastiques ou de grosses transitions souvent apportent un lot d’inquiétudes, de peur, perte de repères mais tellement peu de gens empruntent ce chemin ou couloir, il ne faut pas l’oublier. La majorité des gens restent sur le bord de changer, n’ose pas, continue à râler, mais il manque la petite action d’y entrer pour tenter de trouver un monde meilleur pour soi.

Je m’aperçois comment j’attire ces gens qui cheminent vers leur idéal autour de moi. Ça doit être ca la traduction d’inspirer des gens. On leur donne le goût de choisir leur cap. On ne meurt pas de gros changements même si ca brasse beaucoup autour de nous et à l’intérieur de nous.

Avez-vous déjà croisé, la fille qui laisse son conjoint après tant d’années dans le confort de l’argent, du foyer, de la famille et qui ne part avec rien. On la regarde aller cette fille et on se dit, ouf qu’elle était à bout, elle est malade ou dépressive. Elle rencontre plein de difficultés de réalité de partir d’une grande maison a un petit appart mais elle se dit heureuse et en paix. On peut sentir dans ses mots que le tunnel n’a pas été long à traverser car elle s’y était préparé longtemps d’avance. Le changement pour elle est rapide mais elle a quand même eu des mois pour se préparer. Je la vois sur son petit divan cheappette et tellement heureuse avec son petit verre de vino. Ca me fesse toujours dans la face quand je constate que le confort et le matériel avec la tristesse de tout prendre pour acquis ca rends pas les gens heureux. Se prioriser, se choisir, respecter ses limites c’est bonheur x1000.

Il y a aussi l’histoire de l’homme qui décide de changer de job après tant d’années de chialage, convention collective, blessures répétitives, il décide de retourner à l’école dans son domaine de rêve. Son tunnel sera peut être long s’il ne focusse pas sur ses objectifs, on doit sans cesse revenir à la raison de nos choix pour s’assurer qu’on atteindra la cible car la société souvent donne pas d’encouragement attendus quand on sort des sentiers battus. On ne peut compter que sur soi. Heureux celui ou celle qui a du support autour de lui. Ça donne une chance. Appréciez le.

Ya l’artiste qui décide de laisser sa job pour vivre de ses arts, ya la directrice qui décide de laisser le contrôle la gestion, la vente pour faire du bien aux autres, ya l’enseignante qui se peut plus du cadre rigide de l’école et qui veut créer sa propre école de la vie, ya cette fonctionnaire qui désire avoir une étincelle dans les yeux et des bottes dans les plus beaux sentiers du monde, ya la fille qui décide de sortir de la ville pour se retrouver dans le fonds du village loin de l’épicerie avec ses enfants, ya la coiffeuse qui a mal au bras et qui veut semer des graines autrement, ya le gars qui ne peut plus de voyager et qui veut se poser, ya la jeune maman qui ne dort plus la nuit et qui a besoin de temps, ya la fille qui peut pas travailler dans un cadre, qui a besoin de musique, liberté et vivre en communauté.

On se rends compte qu’on a tous un tunnel à traverser un jour ou l’autre dans sa vie quand on décide de prendre contrôle de son chemin. Les gens en action attirent des gens en action. La bienveillance attire la bienveillance. Les spirales de la vie positives rayonnent sur nous, il faut s’en approcher. Les transitions pour une vie meilleure qu’hier valent la peine. Tu n’es pas seule ou seul, on doit se regrouper et s’en parler pour garder le cap vers la bonne direction de ton X. Être dans son essence, sa raison d’être, réaliser ses rêves est tellement réconfortant, vibrant et payant humainement que ça vaut la peine de continuer d’avancer même quand les gens ne comprennent pas trop vers quoi on s’en va. Même si on se trompe ou on fait un erreur. Prendre des décisions avec les tripes ça donne du rendement, croyez-moi.

Pour tout ceux et celles qui vivent ces transitions, on continue, on avance, on ne s’oublie surtout pas à travers nos objectifs. Notre corps et notre tête doivent suivre ce que notre cœur décide et ose dire. Soyez à l’écoute des sensations, ne tardez pas à vous en occuper. C’est la façon de rester dans le moment présent en prenant conscience de ses sens et l’univers conspira à vous envoyer des signes du bon chemin à prendre.

Quand tu sens que tu es épuisée de te battre, peut-être as tu pris un petit détour? Rappelle toi que faut que ce soit facile pour se réaliser. Sans forcer les choses, lâcher prise nous souvent nous fait comprendre qu’il y meilleur pour nous. Faire deux pas en arrière pour mieux avancer ou monter la prochaine marche peut être nécessaire. Quand on construit du nouveau, ca prends un peu de zone grise car on a pas tous les éléments pour avancer. Le temps peut aider a donner des solutions. La créativité peut aider a donner d’autres avenues aussi. Changer nos façons de voir ou fonctionner créer de nouvelles connections et ceci peut être la clé.

Tout est parfait
Soyez confiant

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *